Réserve parlementaire: l'application interactive qui en dévoile les petits secrets

Découvrez les mauvais usages faits de la cagnotte par les élus en 2011 pour leurs subventions aux communes

En 2011 le montant alloué à chaque élu n'est pas fixé. Elus et groupes politiques sont traités de manière très inégale.
Recherchez directement votre élu ou cliquez sur les bulles pour explorer les 10 000 subventions octroyées.

Bernard Accoyer
200,000€ Caen Caen
74%
Cliquez pour zoomer
Bernard Accoyer
Caen
Rénovation d'une crèche
200,000€
Total des subventions:
Bernard Accoyer, alors président de l'Assemblée Nationale, s'est occtroyé à lui seul 8% du montant de la réserve avec 12M€. Depuis 2012, 130 000€ sont alloués à chaque député, 260 000€ aux vice-présidents et responsables de groupe ainsi que 2,5M€ pour le président de l'Assemblée. Au Sénat il a été décidé que chaque groupe recevrait 157 000€ par élu mais la répartition entre élus à l'intérieur de ces groupes reste encore mystérieuse.

Les 10 élus qui ont attribué le plus de subventions à une commune dont ils sont par ailleurs maire.

Gilles Carrez, maire du Perreux-sur-Marne, finance par moitié ses grands projets à l'aide de la réserve du député local, un certain... Gilles Carrez. Les mairies qui bénéficient de ce genre de subventions peuvent se permettre de garder des impôts locaux bas.

Les 10 sénateurs qui ont le plus largement financé des collectivités dont les représentants sont leurs électeurs, et ce en utilisant plus de 40% du montant de leur réserve.

Gérard Larcher, ancien président du sénat est le champion de cette catégorie. Juste avant les sénatoriales de 2011 il a versé 43% des 3,1M€ de sa réserve à des communes dont les maires votaient pour cette élection. Les prochaines élections sénatoriales ont lieu en 2014, gageons qu'il s'agira d'une très bonne année pour les maires chouchoutés.

Le Président de la République et les Ministres disposent eux aussi de 32,6M€ pour soutenir des projets communaux, mais l'identité des ministres bienfaiteurs est cachée. Nous avons classé les 5 communes qui ont reçu le plus de subventions et les avons attribué aux ministres selon les précédents mandats de ceux-ci, afin que les élus locaux sachent qui remercier...

Troyes a reçu 1M€. François Baroin était alors ministre des finances et ... maire de Troyes. Difficile de faire plus opaque et pourtant cette réserve représente 20% du total distribué aux communes.

Le processus de transparence de ces subventions est en marche: le montant par député est fixé, sa complète mise à disposition des citoyens actée.
Mais la réserve ministérielle reste elle bien opaque et cela n'empêche pas le sénateur Philippe Marini d'utiliser l'argent public pour financer le programme d'investissement de sa mairie et de penser que "c'est un usage". Usage que certains aimeraient encadrer très finement, mais avec quelle efficacité et pour quelle énergie dépensée?
Arrêtons de polluer le débat démocratique tous les ans avec un sujet qui sent fort l’Ancien Régime. Il est plus judicieux de libérer l’énergie des journalistes et des parlementaires de ce sujet. Enfin rendons par exemple la moitié de l'argent au budget de l'état qui ne s'en portera pas plus mal et l'autre moitié aux communes de manière directe sans passer par le bon vouloir de députés et de sénateurs qu'on devrait courtiser.